90 Ans du SMUC - Retour sur l'évènement

Un triptyque dont on se souviendra !


Des chants, beaucoup de chants, quelques boissons alcoolisées (un peu plus que quelques, même), et pas mal de sueur ont rythmé les festivités du 90e anniversaire du SMUC. De la marche festive dans les rues de la cité phocéenne au spectacle de clôture du samedi soir, retour sur la semaine pas ordinaire du nonantenaire de notre club.


Tout a débuté le Mardi 11 Juin. Il était un peu plus de 19 heures quand l'orchestre de la Faculté, perché sur le toit du bus à impériale, a ouvert la voie à plus de 600 smucistes venus réveiller les artères de la ville. De la place Estrangin à la rue Callelongue, nombreuses étaient les têtes penchées par-dessus leur balcon pour saluer les sections participantes au défilé.


A mi-parcours, rond-point du Prado, les « Guiches » n'ont pas hésité à entonner un Pilou-Pilou repris par l'ensemble des smucistes. Nos mêmes « Guiches » qui ont ensuite répliqué au Club House pour conclure cette soirée dédié, 90 ans plus tard jour pour jour, à la création du club.


La soirée de gala, organisée le Vendredi 14 Juin, était d'une ambiance toute autre. Si la tenue de cocktail était de rigueur, le nom des tables telles que « La digue du cul » ou encore « le pou et l'araignée » laissait entrevoir une ambiance très smuciste. Cela malgré la présence du sénateur-maire Jean-Claude Gaudin qui au terme de son discours lancera avec emphase « et que le SMUC vive encore longtemps ! ». Ce dernier ayant remis pour l'occasion la médaille de la ville à Francis Catani pour sa longue fidélité au club.


Avant de laisser place à la représentation et au dîner gastronomique, Jean-Louis Moro, président du SMUC, est revenu sur l'histoire des « Gris et Noir », saluant Hélène Fize la doyenne des championnes du club, et les sections qui cette saison ont ramené quelques jolies titres. De quoi rappeler que «  si l'excellence est notre tradition, la relation humaine est notre ciment ». Orchestre de jazz, chorale du club et sketchs (y compris un Harlem Shake) ont accompagné les 300 invités jusqu'à tard dans la nuit.


Clou du triptyque, la 2e édition de la Champion'SMUC organisée par Johann Piccamiglio et son équipe le lendemain a vu une nouvelle fois s'opposer les sections du club dans de nombreuses disciplines (football, handball, tennis, rugby). Au terme de l'ultime épreuve (un relais 8x50 mètres), c'est la section Foot qui l'a remporté conservant ainsi son titre acquis l'an dernier. En guise de consolation, des kilos de bonbons ont été distribués à chaque participant. De quoi patienter avant le grand spectacle de clôture.


French cancan, Madison, choral lyrique et sketchs « made in SMUC » ont égayé la soirée durant laquelle a été diffusé le film de Jean Acquaviva retraçant 90 ans d'Histoire. Avec une telle longévité, Jean-Claude Gaudin pouvait bien se permettre de proclamer « qu'au nom de Marseille, je suis venu vous dire toute la reconnaissance que l'on a envers le SMUC ».

 

90 ans du SMUC - Tout un programme

2013 l’année du SMUC !

 

Si Marseille capitale européenne de la Culture compte cette année un programme particulièrement chargé en termes de festivités, il est un rendez-vous qui pour le club va revêtir une importance toute particulière. Nous voulons parler bien sûr de l’anniversaire qui marquera les 90 ans du SMUC.


Inscrit au menu des grands événement 2013 par l’ami Maurice Dinocera, le nonentenaire sera ainsi une date qui compte dans la vie marseillaise.


Plusieurs dates en vérité, puisqu’au chapitre des temps forts on retrouvera le mardi 11 juin marqué sûrement d’un pierre blanche dans l’histoire du club avec cette marche commémorative qui traversera la ville.


De la place Estrangin, où fut créé le SMUC en 1923 (au Café de la Banque très exactement, avenue Paul Peytral), jusqu’à Jean-Bouin le cortège gris et noir ne passera sûrement pas inaperçu !


Le vendredi 14 juin ensuite, ce sera le dîner de gala, prestige oblige, organisé dans le gymnase Bergasse transfiguré pour l’occasion, en présence de nombreuses personnalités locales. Là encore les quelques 300 convives prévus ne devraient pas s’ennuyer, puisqu’à l’excellence du moment se joindra forcément la bonne humeur.


Le lendemain, samedi 15 juin, enfin, comme un point d’orgue à cette année de mémoire, c’est le SMUC tout entier qui sera sur le pont avec cette grande kermesse omnisports dédiée à tous nos adhérents. Un véritable charivari athlétique, ponctué le soir par le spectacle des 90 ans, dans la plus pure tradition universitaire !


De quoi, vous le devinez donner du grain à moudre aux organisateurs de ces fantaisies, comme on disait au Grand siècle… Mais de quoi également faire sans aucun doute le bonheur de tous ceux qui, comme vous, sont attachés au passé, au présent  et à l’avenir du Stade Marseillais Université Club.

A vos agendas donc, électroniques ou papier, pour ne rien oublier… 

 

 
 
Ils soutiennent le SMUC.jpg
 
création de site internet avec : www.quomodo.com